En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Le jardin botanique de la Villa Thuret d'Antibes

Le jardin botanique de la villa Thuret

Rosmarinus officinalis L.

Rosmarinus officinalis
© inra
Origine : Pourtour du bassin méditerranéen
Famille : LAMIACEAE
Noms communs : Romarin
Etymologie : Rosmarinus signifie en latin ‘rosée de mer’, officinalis qualifie l’utilisation officinale de cette plante.

Morphologie

Arbuste variable, plus ou moins étalé, dressé ou prostré, pouvant atteindre 1.50 mètre de hauteur. 
Feuillage persistant, à feuilles coriaces, linéaires, plus longues que larges, vert sombre, luisant sur la face supérieure et blanchâtre avec une nervure médiane saillante sur la face inférieure. Les bords du limbe sont un peu enroulés. Feuilles très odorantes, à odeur légèrement camphrée.
La floraison peut commencer en novembre et se poursuivre jusqu’en mai en petites inflorescences axillaires. Fleurs bleu pâle ou légèrement blanchâtres, la lèvre supérieure formant une sorte de casque à 2 lobes, la lèvre inférieure à 3 lobes dont le médian est élargi et étalé.

Les conseils du jardinier

Apprécie les milieux secs et chauds.
A préserver des températures inférieures a -10°C.
Sol léger, pauvre, plutôt calcaire, plutôt sec.
Exposition plein soleil de préférence.
Résiste bien au vent.
Multiplication par bouturage (mars-avril et août-septembre), semis ou marcottage.

Présentation de l’individu à la villa Thuret

Emplacement : C4036

Ses principales utilisations
 

  • Utilisation ornementale : Nombreuses variétés pour le port, dressé ou prostré, ou la couleur des fleurs qui peut varier du violet au blanc, en passant par diverses teintes de bleu. Utilisation en rocailles, talus, bordures de massif, bacs. Durant l’été, la plante pâlit, devient sèche et cassante mais résiste parfaitement à la sécheresse ;
  • Utilisation alimentaire : En cuisine pour parfumer des plats (civets, ragouts, grillades,…). Plante mellifère : le miel de romarin, de couleur très claire, est réputé pour son parfum et sa finesse ;
  • Utilisation en médecine : En phytothérapie, les feuilles et les extrémités florales du romarin sont utilisées sous forme d’infusion ou de décoction. Une huile essentielle en est également extraite, utilisée en massages, dans les bains ou par voie orale ;
  • Utilisation en parfumerie : Entre dans la composition de nombreux parfums. Son utilisation dans ce domaine remonte à plusieurs siècles. Le romarin entrait dans la composition de « L’eau de la Reine de Hongrie » qui daterait du XIVème siècle.

Points forts

  • Plante peu exigeante, résistant bien à la sécheresse ;
  • Multiplication et entretien aisés ;
  • Plante qui apprécie les climats doux et les milieux secs ;
  • Floraison précoce (automne - hiver ;
  • Plante aromatique à nombreuses utilisations traditionnelles en aromathérapie, parfumerie, culinaire.

Point faible

En climat sec, durant l’été, en l’absence d’irrigation, la plante devient terne et peu esthétique

Photos :

Rosmarinus officinalis_1Rosmarinus officinalis_2Rosmarinus officinalis_3

Photos : C. Ducatillion et C. Smagmulder