En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Le jardin botanique de la Villa Thuret d'Antibes

Le jardin botanique de la villa Thuret

Acacia farnesiana L.

Acacia farnesiana
© inra
Origine : Amérique orientale, du Chili au Texas
Famille : FABACEAE - MIMOSOIDEAE
Noms communs : cassier, cassie ancienne ou mimosa de Farnèse
Etymologie : Farnesiana provient de la Villa Farnèse à Rome d’où il a été introduit à Cannes par les moines de Lérins.

Morphologie

Arbuste très ramifié de 2 à 8 mètres de haut.
Les branches retombantes possèdent de longues épines stipulaires, droites et blanches de 1.5 à 5cm.
Les feuilles sont composées, bipennées à 2-8 paires de pennes. Chaque penne porte 10-25 paires de folioles et chaque foliole peut atteindre une longueur de 5mm environ pour 1.5mm de largeur. 
La floraison se présente sous la forme de glomérules (12mm de diamètre) de fleurs jaunes, très parfumées.
Les fruits sont des gousses cylindriques, brunes à noirâtre d’environ 7 cm de longueur. Les graines brunes mesures jusqu’à 7mm de longueur.

Les conseils du jardinier

Peu exigeant en ce qui concerne la nature des sols. Apprécie tout de même les sols bien drainés.
Exposition ensoleillée.
Bonne résistance à la sécheresse.
Pas de parasite ou de maladie majeure.

Présentation de l’individu à la villa Thuret 

Emplacement : C 3132
Le sujet a été planté en 2005. 

Ses principales utilisations

  • Utilisation dans l’industrie de la parfumerie : On extrait des fleurs une huile essentielle appelée Cassie qui est largement utilisée dans l’industrie de la parfumerie ;
  • Utilisation ornementale : A utiliser de préférence en isolé, en bosquets ou en haies défensives ;
  • Autres utilisations possible : Les écorces et le feuillage ont été utilisés en Colombie pour lutter contre le paludisme.

Remarque : 
Il y a deux espèces appelées cassie :
Acacia farnesiana est la cassie ancienne, à odeur de violette
Acacia caven est la cassie romaine.
La cassie ancienne a été acclimatée en France au XVIème siècle et cultivée en Provence à partir du XVIIème siècle, d’abord pour ses gousses utilisées dans l’industrie du tannage des cuirs à Grasse, puis pour la parfumerie au XVIIIème siècle, avant d’être remplacée par les mimosas australiens, en particulier Acacia dealbata.

Points forts

Résiste bien à la sécheresse.
Floraison abondante et parfumée.
Peu exigeant au niveau du sol.

Points faibles

Faible tolérance au froid (ce qui explique en partie sa disparition de la région, suite à une série de gels)

Photos :

Acacia farnesiana_1Acacia farnesiana_2Acacia farnesiana_3Acacia farnesiana_4Acacia farnesiana_5Acacia farnesiana_6Acacia farnesiana_7

Photos : C. Ducatillion, Y. Missou, C. Smagmulder et V. Frandon