En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Le jardin botanique de la Villa Thuret d'Antibes

Le jardin botanique de la villa Thuret

Parcours 'La méditerranée dans le monde'

Les régions littorales du globe, et en particulier les régions méditerranéennes, attirent les populations humaines. Elles s’y concentrent de plus en plus, soit de manière pérenne pour y travailler et y vivre, soit de manière temporaire, le temps de quelques vacances ensoleillées. Mais quel est le point de vue des autres êtres vivants, en particuliers des plantes, de ces régions ? C’est l’une des questions que nous proposons d’examiner lors de ce parcours.

Présentation

Le climat méditerranéen est caractérisé par des étés chauds et secs. Les hivers sont doux. Les moyennes de précipitations, parfois importantes, varient entre 250 et 900 mm par an, mais les pluies sont en général irrégulières et brutales, sous la forme de violents orages concentrés à l’automne et au printemps. Les vents soufflent souvent et attisent des incendies d'origine naturelle qui peuvent survenir en moyenne tous les 20 ou 30 ans.

Néanmoins ces conditions globales sont variables d’un endroit à l’autre, sur une année et d'une année sur l'autre. Il tombe en moyenne 750 mm d’eau par an au jardin Thuret, ce qui est équivalent aux quantités de précipitations à Dunkerque (700 mm) ! Mais la répartition des pluies est différente car il y a au moins 3 mois complètement secs durant l’été à Antibes, au moment où la chaleur est la plus intense. Et puis certaines années ce sera plus de 1000 mm de précipitations et d’autres moins de 300 mm, plutôt en automne, mais parfois en hiver. Si cela plait aux touristes, les plantes ne se réjouissent pas ; en effet, si elles ne trouvent plus assez d’eau dans le sol durant l’été pour compenser leur transpiration, elles se déshydratent et peuvent en mourir. Elles ont donc deux solutions : soit arrêter de transpirer (donc de photosynthétiser), soit faire des réserves d’eau.

 

bandeau parcours medi

Le bassin méditerranéen n’est pas la seule partie du monde régie par ce type de climat. On le retrouve dans les zones subtropicales situées entre des régions tempérées et des zones tropicales. Il existe 5 régions à climat méditerranéen sur le globe, localisées sur les 5 continents, toujours le long d'une côte océanique ou maritime, entre 30° et 45° de latitude: il s'agit du bassin méditerranéen bien sûr, mais aussi de la Californie, de la zone centrale du Chili, de la pointe de l'Afrique du Sud et du sud de l'Australie.  Excepté l’Australie, ces régions sont enclavées entre la mer et la montagne. 

Les zones au climat méditerranéen

L'ensemble de ces caractéristiques environnementales forme un milieu plutôt aride, à priori peu favorable au développement de la vie. Cependant, ces 5 régions sont aussi appelées « hotspots de biodiversité », car les êtres vivants se sont adaptés à ces conditions si particulières et si variées et constituent une faune et une flore extraordinairement riches mais fragiles. Sur seulement 2% de la surface de la planète est contenue 20% des espèces végétales de la terre. Ce nombre d’espèce est évalué entre 45 000 et 60 000 espèces.

Pour survivre à la sécheresse, aux accidents climatiques qui sont souvent la norme ou aux incendies, le monde végétal a développé de nombreux caractères adaptatifs. Ils peuvent concerner la morphologie de la plante, sa physiologie et sa phénologie, c’est-à-dire son cycle de développement au fil des saisons. Dans ce cas le décalage des cycles de vie, par rapport aux plantes des milieux tempérés, permet aux végétaux de profiter de la saison la plus favorable (souvent l'hiver) pour pousser ou produire les fleurs et les fruits nécessaires à leur reproduction et leur dispersion. A contrario, nombre d’entre elles se mettent au repos durant la période estivale, par exemple en mourant, en arrêtant de pousser ou de fleurir, voire en perdant leurs feuilles.

Ces particularités des plantes de climat méditerranéen visent principalement à économiser l’eau lors des périodes de sécheresse, mais aussi à résister aux incendies, aux vents violents, aux situations côtières... Voici quelques-unes de ces adaptations :

  • La persistance des feuilles pendant l’hiver permet aux arbres d’assurer la photosynthèse et de pousser pendant la période où l’eau est disponible. Cela ne signifie pas que les arbres ne perdent pas leurs feuilles, mais ils les perdent souvent de manière discrète au printemps pendant que de nouvelles feuilles apparaissent.
  • La présence d'une couche de cire imperméable, appelée cuticule, sur certaines parties d'une plante, limite l'évaporation de l'eau contenue dans cette plante et donc contribue à lutter contre la sécheresse ; ces végétaux sont dits sclérophylles ;
  • La présence de poils, plus ou moins longs selon l'espèce, forme un duvet protecteur contre les rayons du soleil, le vent et les fortes températures, ce qui limite aussi l'évaporation de l'eau à la surface de la plante ;
  • La présence de feuilles réduites (transformation en aiguilles ou en épines, réduction des feuilles à une très petite surface, enroulement des feuilles sur elles-mêmes,...) permet de diminuer la surface de transpiration de la plante, et donc d’économiser l’eau ;
  • La présence de cellules-éponges qui retiennent l'eau dans la plante et constituent des réserves, puis la diffuse lorsque la sécheresse est trop importante; les végétaux possédant cette adaptation sont dits crassulescents (cactus et plantes succulentes principalement) ;
  • la présence d'organes de réserves souterrains, comme les tubercules ou les bulbes, permet à la plante de faire des réserves de nourriture, de disparaitre tout en se maintenant en vie souterraine le temps de la saison la plus aride ; ces plantes sont dites géophytes. Certaines espèces herbacées non pérennes peuvent également avoir un cycle court : elles germent à l’automne pour libérer leurs graines et mourir en fin de printemps.
  • la présence de graines dont la libération ou la germination sont favorisées par un incendie, ou la présence de bourgeons qui se développent après un incendie sur la souche souterraine de la plante, permettent au végétal ou à sa descendance de survivre au passage du feu ; ces plantes sont dites pyrophytes.
  • Les plantes méditerranéennes sont parfois très odorantes lorsqu’on froisse leurs feuilles ou coupe leur bois. Ces propriétés olfactives présentent l’avantage de repousser les ravageurs et autres prédateurs herbivores (chèvres, moutons …) et donc de protéger le feuillage. Une telle caractéristique s’avère d’autant plus utile que la surface foliaire est déjà fortement réduite pour supporter l’aridité du climat. La présence d’huiles essentielles permet aussi de concentrer le milieu intérieur des cellules qui retiennent ainsi leur eau pendant les fortes chaleurs.

Le jardin Thuret, par sa situation géographique à l’extrême sud-est de la région méditerranéenne française, présente des analogies climatiques avec les autres régions méditerranéennes du monde. Parmi ses collections, l’introduction de nombreuses espèces originaires de ces régions a donc été réalisée avec succès.

Ce parcours a pour objectif d'évoquer la variété de formes et d'espèces que l'on peut trouver dans le monde méditerranéen. Il est illustré par 25 plantes originaires de ces pays et présentes dans le Jardin Botanique Thuret. Vous allez découvrir un panel de paysages et certaines de leurs espèces végétales typiques, destiné à illustrer la diversité floristique méditerranéenne.

 

Survolez les repères pour afficher les détails
Parcours méditerranée

Les plantes du parcours 'Méditerranée'

Accéder aux détails des cinq régions :

Afrocarpus falcatus 
Famille  Podocarpaceae 
Genre  Afrocarpus 
Espece  falcatus 
Type biologique  Arbre 
Origine géographique  Afrique du sud 
Cistus albidus 
Famille  Cistaceae 
Genre  Cistus 
Espece   albidus 
Type biologique  Arbuste 
Origine géographique  Bassin méditerranéen 
Jubaea chilensis 
Famille  Arecaceae 
Genre  Jubaea 
Espece   chilensis 
Type biologique  Palmier 
Origine géographique  Chili 
Melaleuca lanceolata 
Famille  Myrtaceae 
Genre  Melaleuca 
Espece   lanceolata 
Type biologique  Arbre ou arbuste 
Origine géographique  Australie 
Pinus halepensis 
Famille  Pinaceae 
Genre  Pinus 
Espece   halepensis 
Type biologique  Arbre 
Origine géographique  Bassin méditerranéen 
Romneya coulteri 
Famille  Papaveraceae 
Genre  Romneya 
Espece  coulteri 
Type biologique  plante herbacée
buissonnante 
Origine géographique  Californie 
Umbellularia californica 
Famille  Lauraceae 
Genre  Umbellularia 
Espece   californica 
Type biologique  Arbre 
Origine géographique  Californie 
Quercus ilex 
Famille  Fagaceae 
Genre  Quercus 
Espece   ilex 
Type biologique  Arbre 
Origine géographique  Bassin méditerranéen 
Acacia lasiocarpa 
Famille  Fagaceae 
Genre  Acacia 
Espece  lasiocarpa 
Type biologique  Arbre 
Origine géographique  Australie 
Encephalartos longifolius 
Famille  Zamiaceae 
Genre  Encephalartos 
Espece   longifolius Jacq. 
Type biologique  Arbuste ou
petit arbre 
Origine géographique  Afrique du sud 
Leucadendron argenteum 
Famille  Proteaceae 
Genre  Leucadendron 
Espece   argenteum 
Type biologique  Arbre 
Origine géographique  Afrique du sud 
Pseudotsuga menziesii 
Famille  Pinaceae 
Genre  Pseudotsuga 
Espece   menziesii 
Type biologique  Arbre conifère 
Origine géographique  Californie 
Strelitzia reginae 
Famille  Strelitziaceae 
Genre  Strelitzia 
Espece   reginae 
Type biologique  plante herbacée
rhizomateuse 
Origine géographique  Afrique du sud 
Viburnum tinus 
Famille  Adoxaceae 
Genre  Viburnum 
Espece   tinus 
Type biologique  Arbre ou arbuste 
Origine géographique  Bassin méditerranéen 
Arbutus menziesii 
Famille  Ericaceae 
Genre  Arbutus 
Espece   menziesii 
Type biologique  Arbre 
Origine géographique  Californie 
Eucalyptus macrocarpa 
Famille  Myrtaceae 
Genre  Eucalyptus 
Espece   macrocarpa 
Type biologique  Arbre ou arbuste 
Origine géographique  Australie 
Lithraea caustica 
Famille  Anacardiaceae 
Genre  Lithraea 
Espece   caustica 
Type biologique  Arbre 
Origine géographique  Chili 
Peumus boldus 
Famille  Monimiaceae 
Genre  Peumus 
Espece   boldus 
Type biologique  Arbre 
Origine géographique  Chili 
Sequoia sempervirens 
Famille  Cupressaceae
Taxodiaceae 
Genre  Sequoia 
Espece   sempervirens 
Type biologique  Arbre conifère 
Origine géographique  Californie 
Banksia gardneri 
Famille  Proteaceae 
Genre  Banksia 
Espece   gardneri 
Type biologique  arbuste rampant
prostré 
Origine géographique  Australie 
Isopogon formosus 
Famille  Proteaceae 
Genre  Isopogon 
Espece   formosus 
Type biologique  Arbuste 
Origine géographique  Australie 
Laurus nobilis 
Famille  Lauraceae 
Genre  Laurus 
Espece   nobilis 
Type biologique  Arbre 
Origine géographique  Bassin méditerranéen 
Puya chilensis 
Famille  Bromeliaceae 
Genre  Puya 
Espece   chilensis 
Type biologique  Plante herbacée 
Origine géographique  Chili 
Quillaja saponaria 
Famille  Quillajaceae 
Genre  Quillaja 
Espece   saponaria 
Type biologique  Arbre 
Origine géographique  Chili 
Thamnochortus insignis 
Famille  Restionaceae 
Genre  Thamnochortus 
Espece   insignis 
Type biologique  Plante graminoïde 
Origine géographique  Afrique du Sud