En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Le jardin botanique de la Villa Thuret d'Antibes

Le jardin botanique de la villa Thuret

Grevillea robusta A. Cunn.

Grevillea robusta
© inra
Famille : PROTEACEAE
Origine : Australie (Queensland, Nouvelles Galles du Sud)
Noms communs : Grevillea géant, Silky Oak
Etymologie : Grevillea provient du nom de Charles Francis Greville, fondateur de l’Horticultural Society de Londres

Morphologie - Phénologie
Arbre de 10 à 15 m de haut sur la Côte d’Azur, jusqu’à 45 m dans son milieu naturel. Port pyramidal et régulier quand le sujet est jeune, puis devenant moins symétrique avec l’âge. Ecorce noirâtre, gerçurée. Jeunes pousses recouvertes d’un duvet argenté sur le revers.

Longues feuilles composées-imparipennées, alternes, à aspect de fronde de fougère, de couleur vert clair sur la face supérieure et gris argenté sur la face inférieure. Dimensions variables selon l’âge de l’arbre : 15 à 23 cm pour les arbres adultes ; 30 à 50 cm, deux fois pennées, aux segments de 2,5 à 5 cm de forme triangulaire à lancéolée, sur les arbres jeunes et vigoureux. Perte de la majeure partie des feuilles au printemps, le reste tombant tout au long de l'année.

Floraison en juin. Inflorescences, en belles grappes d’épis unilatéraux, dressés, très mellifères. Fleurs riches en nectar, de couleur jaune-orangé, de 8 à 10 cm de long, à étamines jaune-doré.

Le fruit est un follicule de 2 cm contenant 1-2 graine(s).

Exigences écologiques

  • Cette espèce tolère dans une certaine mesure les sols calcaires, mais a une nette préférence pour les sols acides et légers. Elle tolère les sols aussi bien frais que secs, mais ne doit pas être plantée en sols compacts : un bon drainage lui est indispensable. Elle supporte d’ailleurs mal d’être implantée sur un espace engazonné, souvent arrosé ;
  • Bien que donnée comme peu tolérante au froid et de préférence en situation abritée du vent, elle a supporté –8° C à Montpellier (janvier 1985), en situation découverte. Les résultats sont hétérogènes selon les individus et les situations ;
  • Bon à très bon comportement en situation de sécheresse ;
  • Mi-ombre mal tolérée ;
  • Exposition côtière tolérée (en retrait du rivage) mais supporte assez mal les embruns importants ;
  • Le Grevillea robusta développe un système racinaire puissant qui peut soulever les trottoirs.

Caractères horticoles

  • Multiplication par semis en février : germination immédiate, puis repiquage des plants dans de la terre légère (terre de bruyère, terreau de feuilles et sable). Mettre en pot et cultiver en serre ou en coffre tiède dans une demi-ombre. Les jeunes plants ont besoin d’un rempotage fréquent ;
  • Bouturage possible (bouture à talon) en juin-juillet sur des rameaux latéraux semi-aoûtés ;
  • L’excès de fertilisation peut être un problème pour les Grevillea, en particulier pour ceux élevés en container ;
  • Supporte la taille (supprimer les branches disgracieuses ou gênantes).

Utilisations

  • Arbre d’alignement déjà utilisé sur la Riviera, en Californie, à Hawaï, en Chine et en Floride ;
  • Massifs en arrière-plan ;
  • Plante d'ombrage pour parcs et jardin : utilisé pour ombrager les cultures de thé en Inde et à Hawaï, et de café au Brésil ;
  • Plante écran.

Remarques

  • Le bois clair, à cœur rosé, dur et souple à la fois, élastique, durable, est exploité pour la fabrication de meubles et de tonneaux ;
  • En Chine les feuilles sont utilisées pour soigner les coupures ;
  • L’espèce secrète une résine (gomme).

Photos : 

grobusta1grobusta2grobusta3grobusta4grobusta5grobusta6grobusta7grobusta8

Dessins : Samuel LardeuxPhotos : C. Ducatillion, C. Slagmulder