En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Le jardin botanique de la Villa Thuret d'Antibes

Le jardin botanique de la villa Thuret

Butia capitata(Mart.) Becc.

Butia capitata
© inra
Famille : ARECACEAE
Origine : Amérique du sud, Brésil (E, S), Uruguay
Noms communs : Cocotier du Brésil, Palmier à vin, Palmier à gelée (en Amérique), Arbre à laque (France)
Étymologie : capitata signifie «tête» dans le sens de leader, et butia est l’équivalent latin de «dentelé» ou «épineux»

 Morphologie - Phénologie

Croissance lente à rapide, selon les conditions de milieu.

Palmier atteignant 3 à 6 m de haut, au tronc court et souvent trapu ; le stipe conserve la cicatrice des bases des pétioles.

Les pétioles sont garnis de fortes épines ligneuses et recourbées, de couleur marron foncé. Les feuilles pennées sont arquées, de couleur gris-bleuté, de 1,5 à 2 m de longueur. Sur sol calcaire, la couleur du feuillagea tendance à jaunir ; il est d’un beau bleuté sur sol non calcaire.

Les inflorescences de 1 à 2 m de long sont en épis retombants, ramifiés, de couleur glauque. Les fleurs mâles sont situées à l’extrémité des inflorescences et les fleurs femelles près du rachis. La plante commence à fructifier quand elle atteint dix à douze ans d’âge. A maturité, les nombreux fruits sont ovoïdes, jaune orangé, légèrement pointu au sommet. Les graines sont ovoïdes ou triangulaires, assez variables dans la taille, souvent coniques au sommet, de 1,5 à 2,5 cm de longueur, pour un diamètre de 1 à 1,4 cm.

Exigences écologiques

  • Dans son habitat d’origine, l’espèce pousse sur des terres sableuses ou rocailleuses. Une fois installée en pleine terre, la plante croit rapidement dans un sol bien drainé. Elle supporte aussi bien les sols secs que frais, calcaires ou acides, drainés ou compacts ;
  • Elle a une excellente résistance au froid. Sa rusticité est assurée jusqu’à –10° C si cette température n’est pas de longue durée et si l’humidité est peu importante. Sa résistance à la sécheresse est réelle ;
  • Il s’agit d’un palmier qui tolère aussi bien le plein soleil que la mi-ombre ;
  • Bonne tolérance aux embruns ;
  • Il supporte bien pollution urbaine.

Caractères horticoles

  • Semis des graines, de préférence en serre chaude : la germination peut être longue : 3 à 4 mois, parfois plus. Elevage à l’extérieur et sous ombrière dès que les plants sont assez robustes ;
  • Les jeunes plantes issues de semis sont de croissance lente et il faut attendre deux à trois années avant de voir se former des feuilles pennées ;
  • Cette espèce aime l’eau mais ne réclame pas une fertilisation abondante. Elle connaît parfois des carences en fer et manganèse ;
  • La taille des palmes est conseillée en milieu urbain dès qu’elles ne sont plus fonctionnelles, c’est-à-dire lorsqu’elles brunissent puis sèchent.

Utilisation

  • Culture en pot ou en bac possible les premières années ;
  • Il a un grand besoin de luminosité pour rester trapu et bien bleu ;
  • Il réclame de grands espaces.

Photos : 

bcapitata1bcapitata2bcapitata9bcapitata4bcapitata5bcapitata6bcapitata7bcapitata8

Photos : Cécile Bresch, Christian Slagmulder, C. Ducatillion.Dessin : Samuel Lardeux.