En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Le jardin botanique de la Villa Thuret d'Antibes

Le jardin botanique de la villa Thuret

Brahea armata S. Wats.

Brahea armata
© inra
Famille: ARECACEAE
Origine : Mexique (N.O), Arizona, Basse-Californie (N)
Noms communs : Palmier bleu du Mexique, Palmier métallique, Palmier de Zinc

 Morphologie - Phénologie

Arbre à croissance plutôt lente, surtout lorsqu’il est jeune.

Ce palmier peut dépasser 10 m de haut ; son stipe est marron-gris, assez massif et élargi à la base.

Les pétioles, d’un mètre de long, sont gris argenté sur le dessous, recouverts d’un duvet brun sur le dessus et bordés de dents de couleur jaune pâle. Les feuilles légèrement costa-palmées, assez grandes en général et très coriaces, sont couvertes d’une matière cireuse gris-argenté, presque blanc, qui donne aux feuilles leur couleur remarquable.

Les inflorescences, gracieusement arquées, sont plus longues que les palmes et peuvent atteindre jusqu’à 6 m de long. Les fleurs sont d’un blanc crémeux

Les fruits ronds, de la taille d’une olive, de couleur marron à noir, sont mûrs la deuxième année.

Exigences écologiques

  • Cette plante a besoin d’un substrat drainant ; dans son habitat naturel, elle croit dans le lit sableux des fleuves temporaires. Cette espèce supporte les sols calcaires. En cas de sol trop acide, un apport de craie est bénéfique au genre Brahea ;
  • Ce palmier est d’une résistance correcte au froid : il a résisté à Montpellier et à Antibes à des températures inférieures à –10° C ;
  • Comme la majorité des palmiers rencontrés dans notre région, il croît d’autant mieux qu’il est bien arrosé en été, bien qu’il soit résistant à la sécheresse ;
  • Il préfère une exposition en plein soleil.

Caractères horticoles

  • Semis des graines de palmiers en général, en serre chaude : la germination peut être longue : 3 à 4 mois, parfois plus, avec un taux de réussite de 50 %. La germination intervient entre six mois et un an plus tard mais ce délai peut être raccourci par le chauffage du substrat. Elevage en plein air, à l’ombre, dès que les plants sont assez robustes ;
  • Il est important de lui apporter de l’engrais les premières années. Les rempotages successifs permettent à la plante de bien se développer ;
  • En usage urbain, il est recommandé de supprimer les inflorescences qui pourraient tomber sur la chaussée. On évite aussi la maturation des fruits salissants ;
  • Cette espèce est un peu sensible aux attaques d’araignées rouges et de cochenilles.

Utilisation

A utiliser en isolé ou en groupe.

Photos : 

barmata1barmata2barmata3barmata4barmata5

Photos : Cécile Bresch, Catherine DucatillionDessin : Samuel Lardeux