En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Le jardin botanique de la Villa Thuret d'Antibes

Le jardin botanique de la villa Thuret

Herbier de la Villa Thuret

L’herbier de la Villa Thuret a été créé par Gustave Thuret et son collaborateur Edouard Bornet qui en a hérité, puis en a fait don à l’Etat Français (décret du 23 juin 1879).

Gustave Thuret (1817-1875) est né à Paris où il fait des études de lettres et de droit. Il herborise à Rentilly et fait appel à Joseph Decaisne pour des déterminations.  Celui-ci encourage G. Thuret à travailler sur la détermination des algues où il s’illustre en observant pour la première fois la fécondation chez le Fucus. Suite à des problèmes de santé il fait un séjour à Antibes où il fait l’acquisition d’un terrain de 5 Ha au Cap d’Antibes dont une partie constitue aujourd’hui  le jardin botanique de la Villa Thuret.

En 1879, l’herbier d’Antibes comportait 152 paquets renfermant environ 10 000 espèces représentées par 40 000 échantillons.  Complété par les scientifiques de la Villa Thuret, il compte aujourd’hui environ 160 000 planches de Cryptogames et Phanérogames,  provenant du monde entier, des espèces autochtones ainsi que des espèces exotiques introduites au jardin botanique d’Antibes. La collection d’algues comprend 3000 spécimens. L’herbier Thuret récolté dans les Alpes Maritimes a été déposé à l’herbier de Genève pour la réalisation de la flore des Alpes-Maritimes de Burnat.

Indépendamment des plantes récoltées par G. Thuret et E. Bornet au XIXème siècle ou provenant de leurs correspondants, l’herbier comprenait initialement 16 collections qui ont constitué la base de l’actuel herbier général  de phanérogames (Balansa, Billot, Bordère, Bourgeau, Caruel, Déséglise, Heldreich, Huet du Pavillon, Huguenius, Jounin, Kralik, Mabille, Puel et Maille, Reverchon, Soleirol, Todaro). Celui-ci comprend  60 000 parts environ, classées selon l’Index de Durand. Une vingtaine d’autres collections ont été ajoutées : Ptéridophytes de Poirault, Bryophytes de Crozales, plantes des Antilles de Stehle , etc.  L’herbier est actuellement enrichi d’espèces exotiques provenant du jardin Thuret ou des arboretums de l’INRA. Il vient d’accueillir la collection Duvigneaudet al. des Alpes-Maritimes (5000 planches - 1955-70).

La Villa Thuret dépend de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et de son Unité expérimentale Villa Thuret qui gère également le jardin botanique et une bibliothèque historique. Après une période d’oubli, un projet de réhabilitation de l’herbier a débuté en 2011, avec le soutien de l’INRA et du département des Alpes-Maritimes, et avec la participation d’un atelier de volontaires.  L’herbier a été entièrement désinsectisé par congélation. Il est conditionné en cartons et conservé dans l’obscurité, sous atmosphère contrôlée.

Au fur et à mesure de la restauration et de l’inventaire, de nouveaux auteurs apparaissent. La présentation et l’état de conservation des échantillons est extrêmement variable.

Contacts :

Catherine Ducatillion, Directrice de l’unité expérimentale Villa Thuret catherine.ducatillion@inra.fr

Aurore Gili, Responsable technique de l’herbier Aurore.gili@inra.fr