En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Le jardin botanique de la Villa Thuret d'Antibes

Le jardin botanique de la villa Thuret

Office national de la Chasse et de la Faune sauvage

ONCFS

L’ONCFS : Sauvegarder et gérer durablement la faune sauvage et ses habitats

L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage est un organisme public sous la double tutelle des ministères de l’environnement et de l’agriculture, en charge de la connaissance de la faune sauvage, de ses habitats et de la chasse.  L’ONCFS remplit 5 missions principales :

  • la surveillance des territoires et la police de l’environnement et de la chasse ;
  • des études et des recherches sur la faune sauvage et ses habitats ;
  • l’appui technique et le conseil aux administrations, collectivités territoriales ;
  • gestionnaires et aménageurs du territoire ;
  • la mise au point de pratiques durables de la chasse et de la gestion des territoires ruraux dans un objectif de respect de l’environnement ;
  • l’organisation de l’examen et la délivrance du permis de chasser. 

Mieux connaître la faune sauvage et ses habitats

Des ingénieurs, chercheurs et techniciens, dépendant de la Direction des études et de la recherche, exercent des missions d’études, de recherche et expérimentation, d’appui technique et d’expertise dans cinq centres nationaux d’étude et de recherche appliquée (CNERA). Ils assurent par ailleurs le pilotage de réseaux d’observation.

L’ONCFS recense les espèces chassables et les grands carnivores, évalue leurs populations, analyse leurs habitats et mesure l’impact de ces animaux sur les habitats fréquentés. Ces études permettent ensuite de proposer et expérimenter une gestion favorable aux espèces sauvages et à l’équilibre entre ces espèces.

L’ONCFS étudie également les causes et les remèdes des dégâts aux cultures et aux forêts dus à la faune sauvage, les accidents provoqués par les infrastructures routières ou ferroviaires sur la vie des animaux sauvages, les prélèvements exercés par les prédateurs et la pathologie de la faune sauvage et ses conséquences.

Les groupes d’animaux étudiés :

  • Avifaune migratrice (oiseaux d’eau, bécasse des bois, grives, caille des blés) ;
  • Cervidés-sangliers (gestion des grands animaux et de leurs habitats) ;
  • Faune de montagne  (isard, chamois, bouquetin, galliformes de montagne) ;
  • Petite faune sédentaire de plaine (lapin de garenne, lièvre, faisans, perdrix) ;
  • Prédateurs et animaux déprédateurs (loup, ours, lynx, renard, blaireau, castor et impact de leur prédation).

L’antenne des Alpes Maritimes :

Les groupes d’animaux étudiés, Perdrix bartavelle, Tétras-lyre, lagopède alpin, gélinotte des bois font partie des galliformes de montagne présents dans le massif du Mercantour au sud  jusqu’au Chablais en Haute-Savoie. Ces espèces font l’objet d’un suivi technique (recensements) et scientifique (marquage individuel des oiseaux). Les données collectées  servent à fournir des recommandations pratiques pour la protection de leurs milieux de vie et la gestion de leurs populations.

Voir aussi